Trouver sa voie, et si on arrêtait d’écouter les autres

on fait le bilanAujourd’hui il semble indispensable de savoir ce qu’on veut faire de sa vie dès le collège. Je me rappelle quand j’étais en 3 ème, trouver sa voie étaient dans tous les esprits. Forums d’orientation, tests de personnalité, rendez-vous avec des conseillers orientations, et à la fin de l’année, le choix du lycée avec la décision de faire un bac technique ou un bac général. Bref, comme si à 15 ans on devait déjà tracer sa vie, et faire des choix qui paraissent irrémédiables ! Pourtant, beaucoup de gens se demandent au cours de leur vie s’ils ont trouvé leur voie, ce n’est donc pas une question d’âge et ça peut même devenir une véritable préoccupation !

Mais d’abord, qu’est-ce que ça veut dire trouver sa voie?

Si pour certaines personnes, l’avenir est évident « Je veux être prof d’espagnol depuis toute petite », « Je veux être médecin, comme mon père ! »,  « je souhaire fonder une grande famille ! » la grande majorité des individus n’ont pas d’idées claires sur leur futur que ce soit à court, moyen ou long terme…

Et alors on fait quoi ?

Je suis de celles qui pensent qu’il n’y a pas UNE voie mais DES voies et que même si une ambition professionnelle parait évidente à un moment de sa vie elle ne nous ressemble plus quelques mois ou quelques années plus tard.

Comment s’orienter vers la bonne direction ?

Chaque personne a ses ambitions dans la vie. Pour certains, gagner beaucoup d’argent est le plus important, pour d’autres, il s’agit de vivre de nouvelles expériences, d’autres encore veulent juste vivre de leurs passions.

Sauf que ce n’est pas toujours facile de savoir ce qui nous motive alors qu’il faut sans arrêt faire des choix.

Voici quelques pistes pour trouver sa voie :

Tester de nouvelles choses, vivre de nouvelles expériences…

se jeter à l'eauApprendre à se connaitre et se comprendre au travers d’expérience et nouvelles activités peut largement aider à trouver ce qu’on aime vraiment. Faire du bénévolat, s’inscrire à des associations, faire des activités en groupes, ou au contraire seul,  partir à l’étranger en stage ou avec un PVT peuvent aider à découvrir qui on est vraiment. Aller à la rencontre de nouvelles personnes, chercher des gens qui nous inspirent et essayer de savoir pourquoi, ça aide à se comprendre !

La vie est faite d’opportunités, prends-les, elles t’apporteront des connaissances sur toi-même…

Quelques exemples d’expériences qui m’ont aidé à trouver ce qui me plait :

Quand j’avais 14 ans, ma marraine m’a proposé de l’aider 3 semaines dans son centre de loisirs, j’ai pu travailler avec les enfants et je me suis rendu compte que j’aimais beaucoup travailler en équipe avec des gens autour de moi mais que les environs agités, le bruit et les horaires imprécis me plaisaient moins !

En job d’été, j’ai distribué de très nombreux flyers et magazines, là encore j’ai beaucoup aimé le contact avec les gens mais travailler debout, en extérieur et répéter la même chose toute la journée est épuisant à la longue..

Dans mon école, ils recherchaient une responsable communication pour une association qui accueille les étudiants étrangers. Je me suis portée volontaire et j’ai tout simplement adoré être entourée de personnes des 4 coins du monde, répondre à leurs questions, les orienter et échanger sur leur culture et la mienne. Depuis lors, je recherche constamment à être dans des environnements internationaux !

Se découvrir, Analyser ses expériences passées…

Pour se découvrir davantage, il est important d’analyser ses expériences passées et se poser quelques questions :

– « Qu’est ce qui est important pour moi à court, moyen et long terme ? »

– « Qu’est-ce qui peut m’apporter satisfaction dans la vie ? »

dans mon cas, mes expériences m’ont aidée à identifier les points suivants…

  • Ce qui est important pour moi est d’être indépendante dans la vie. Je souhaite apprendre, valoriser et développer mes connaissances pour continuer à progresser, entourée de gens. Cependant, je souhaite avoir un équilibre vie professionnelle et vie privée tout en gardant un une sérénité intérieure.
  • Avoir un poste à responsabilités pour mettre à profit mes connaissances peut m’apporter beaucoup de satisfaction à condition qu’il ne soit pas trop stressant. A l’inverse d’un travail à la chaîne, avoir une activité qui me demande constamment de penser autrement m’attire fortement.

Faire Le Bilan de temps en temps

Aujourd’hui, je travaille dans une multinationale du secteur du tourisme, en Espagne. Je travaille dans un département de communication interne et je suis entourée de personnes des 4 coins du monde avec qui j’échange toute la journée en anglais. J’ai des missions variées, des responsabilités, de bonnes perspectives d’évolution. J’ai beaucoup de travail mais je contrôle bien mon stress et mes horaires sont convenables.  Tout n’est pas parfait évidemment mais je suis indépendante et je sens que cette voie me procure beaucoup de satisfaction.

Je suis satisfaite et je me sens sur la bonne voie, alors pour le moment, je profite et je continue !


En conclusion… trouver sa voie c’est avant tout dédramatiser

Trouver sa voie n’est pas une affaire de forums d’orientation ou de rendez-vous avec des professionnels. Ça prend du temps, il faut s’écouter et si on n’est pas sûr, on teste et on se découvre, on s’écoute et on agit en fonction de ça. Quelque soit notre âge, on privilégie ce qui nous apporte satisfaction et qui répond à nos valeurs !

Enfin et surtout, on fait bien la différence entre la fin et les moyens. En effet, il faut surtout s’intéresser à ses objectifs finaux et regarder ceux qui nous ressemblent, au lieu de se précipiter sur une voie en particulier sans avoir de but !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu aimeras peut-être aussi

6 commentaires

  1. Très intéressant de lire ton témoignage Audrey… Et je suis convaincue qu’il n’y a pas d’âge pour se poser cette question, et que nous avons tous le droit à une deuxième chance, car comme tu le dis, à 15 ans (ou même 20), comment savoir ce pour quoi on est fait?

  2. Intéressant ce que vous suggérer, comme conseillère d’orientation je propose aux élèves de faire de telles expériences. La conseillère d’orientation peut aider à faire le point sur les expériences vécues et suggérer de nouvelles expériences afin d’enrichir la découverte de soi.
    Bonne continuité!

    1. C’est génial que les conseillers d’orientation fassent la promotion des expériences différentes. A l’époque je me rappelle quand j’allais voir le conseiller d’orientation, il fallait trouver une formation au plus vite. Je suis ravie de savoir qu’aujourd’hui l’essentiel est de trouver la voie qui nous inspire même si c’est au détriment du temps !

Commentaire ? Avis ? Opinion ? Réflexion ? Exprime-toi ici !