Comment évaluer son salaire de manière juste et réaliste ?

Que l’on soit à la recherche d’un emploi ou actuellement en poste, évaluer son salaire peut être difficile. D’un côté il faut se vendre pour espérer qu’il soit généreux, d’un autre il ne faut pas  avoir des attentes trop élevées au risque de paraître prétentieux. Alors quand la fameuse question du « quelles sont vos prétentions salariales ? » arrive ou que c’est la période de révision de salaire, comment réagir ?

salaire-negociation

Pour t’aiguiller dans l’évaluation d’un sujet sensible, voici quelques astuces pour évaluer son salaire de manière juste et réaliste.

être à l’écoute du marché

La première chose à évaluer est l’offre et la demande non seulement dans sa zone géographique mais aussi dans son métier et son secteur d’activité. En effet, d’une part on ne peut pas espérer la même rémunération à Paris, à Nice,  à Hossegor, à Genève ou à Hong-Kong et d’autre part on ne peut pas comparer le salaire d’un chargé de communication à un ingénieur sécurité. Ainsi, il est important de se renseigner sur le niveau des salaires dans la ville où l’on travaille mais aussi de le comparer à des personnes travaillant dans le même secteur et à poste équivalent. La concurrence sur un poste va certainement impacter le niveau de salaire proposé. En prenant en compte ces 3 facteurs, on a plus de chance d’évaluer son salaire de manière juste et de savoir si on est bien payé ou au contraire sous-payé.

Se renseigner sur l’entreprise

Toutes les entreprises n’ont évidement pas les mêmes grilles de salaire. Si on postule / travaille dans une grande entreprise, on peut éventuellement trouver des informations sur la rémunération sur des sites comme Glassdoor ou même sur des forums de discussions. Ainsi, on peut estimer comment l’entreprise paye ses employés en fonction de leur profil mais aussi par rapport à d’autres entreprises du secteur.  Pour des petites ou moyennes entreprises, il est plus difficile de se faire une idée. Dans ce cas, on peut se renseigner sur la santé financière de l’entreprise. Si l’entreprise fait un énorme bénéfice, on peut s’attendre à un salaire dans la moyenne voire plus élevé. En revanche, si l’entreprise est encore peu développée et/ou ne fait pas beaucoup de profit, il ne serait pas étonnant que le salaire de base proposé soit dans la moyenne voire un peu en dessous.

raisonner en terme de pouvoir d’achat

Comme mentionné plus haut, on ne peut pas espérer le même salaire d’une ville à l’autre tout simplement car le coût de la vie n’est pas le même. Si tu gagnes 2000€ net à Dublin mais que tu souhaites travailler à Madrid, tu peux certainement vivre aussi bien avec un salaire de 1400€ net car le coût de la vie est bien plus bas dans cette ville. Sans pour autant s’expatrier, en France, il est normal d’être moins payé en Bretagne que sur la Côte d’Azur. Alors, quand on calcule son salaire, le mieux est de regarder combien on fait de bénéfice à la fin du mois plutôt que combien on gagne vraiment. On est généralement surpris du résultat !

Évaluer la proposition COMPLÈTE

On parle souvent en termes de salaire brut cependant évaluer sa rémunération devrait se faire en intégrant tous les avantages en nature proposés par l’entreprise.
Quand je cherchais un emploi, je me suis fait moi même avoir par cette notion. La nouvelle offre proposée me paraissait pas satisfaisante par rapport à ce que je gagnais déjà. Mais quand j’ai fait le calcul avec tous les avantages proposés, même si le salaire de base n’était pas attractif, à la fin du mois, je me suis retrouvée avec plus de 200€ net de plus que ce que je gagnais. Pourquoi ? Tickets resto, remboursement des transports, mutuelle, prime annuelle, accès aux offres du comité d’entreprise, congés payés additionnels, à la fin du mois, tous ces facteurs rapportent bien plus que la valeur perçue sur son compte en banque.


 

Conclusion et prise de recul sur la notion de salaire

Voici donc mes quelques astuces pour évaluer ce que l’on vaut face au marché de l’emploi et savoir si on est bien payé ou au contraire sous payé.

Cependant, la rémunération ne doit pas être l’unique facteur à considérer dans un job et loin de là. En effet, n’oublies-pas que si tu travailles à temps plein, un métier prend plus d’un tiers de ton temps pendant 40 années. Alors certes, on ne souhaite pas se faire exploiter pendant 40 ans mais il faut penser à son propre bonheur. Donc même si on s’estime moins bien payé que ce qu’on mérite à un poste intéressant, on se rappelle que le bonheur, ça n’a pas de prix !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu aimeras peut-être aussi

Un commentaire

Commentaire ? Avis ? Opinion ? Réflexion ? Exprime-toi ici !