Ce que tu dois savoir avant de t’inscrire dans une Grande Ecole de Commerce

Audrey Diplomée ecole de commerceBien choisir son orientation est important. Même si notre choix est loin d’être irrévocable, certaines formations et surtout les formations en commerce représentent un certain coût. Mieux vaut donc considérer différentes options avant de s’engager. Pour ma part après une licence en marketing, gestion et commerce dans une petite école de commerce locale, j’ai finalement décidé de passer les concours pour intégrer une Grande Ecole de Commerce. La Toulouse Business School étant une école qui m’attirait tout particulièrement, j’ai intégré le parcours Grande Ecole de celle-ci pour au final obtenir un Master en Management.

Ma scolarité dans cette école s’est très bien passée et a largement été à la hauteur de mes espérances. Cependant, avec du recul, je me suis rendue compte qu’on a tendance à idéaliser ce type de cursus. On vante souvent les mérites de ces formations, pourtant, je ne pense pas qu’elles correspondent à tout le monde. Ainsi dans cet article, je me focalise uniquement sur les raisons qui pourraient t’inciter à ne pas faire une Grande Ecole de Commerce.

Le système éducatif

Tu seras noyé au milieu de grandes promotions

Si tu recherches une formation personnalisée avec une ambiance intimiste, oublies les grandes écoles de commerce. De part leur très forte réputation, les Grandes Ecoles de Commerce attirent une horde d’étudiants et offrent de nombreuses places pour rentabiliser les investissements en labels de reconnaissance, partenariats et publicité. Ainsi, tu te retrouveras au milieu de milliers d’autres étudiants avec qui tu n’auras peut-être jamais le temps d’échanger deux mots. En plus, niveau assistance et disponibilité des professeurs, il est difficile d’avoir un suivi personnalisé. Si t’as des questions, tu devras certainement te débrouiller toi-même.

Tu suivras un parcours très généraliste

Les Grandes Ecoles de Commerce sont des formations généralistes qui te forment au métier de manager et ce dans quelque domaine que ce soit. Evidemment, il y a des spécialisations proposées (plus ou moins approfondies en fonction des écoles) mais il y a une grande partie de tronc commun. Ainsi, si tu veux être Acheteur, faire du Management Hôtelier ou être Responsable Communication tu peux peut être te pencher sur une formation spécialisée pour apprendre vraiment le métier que tu souhaites faire. D’après moi, en Ecole de Commerce, à part pour quelques domaines spécifiques (à Toulouse; il y avait un programme spécial Contrôle de Gestion et un autre Finance), on se spécialise plutôt grâce aux stages et au sujet de mémoire que pendant les cours. Moi je trouve ça très bien car ça me permet d’avoir une idée globale du management en général mais si tu as une idée précise de ton futur métier cette formation est peut être trop généraliste pour toi.

Le coût

Le retour sur investissement ne sera peut être pas à la hauteur de tes espérances

Comme mentionné dans mon introduction, les écoles de commerce ont un coût qui est certes justifié mais n’en reste néanmoins très élevé. Une scolarité en Grande Ecole de Commerce varie entre 15,000€ et plus de 30,000€ en fonction des écoles et du parcours. Avec le recul, je me demande si cet investissement est nécessaire par rapport à un Master en IAE par exemple (Institut d’Administration des Entreprises à l’Université). Je pensais que la recherche d’emploi allait être facile en sortant de ce type d’école avec de bons résultats académiques mais comme mentionné dans mon article « Alors, ça fait quoi d’être en CDI« , ça n’a pas été si facile que ça. En plus, aujourd’hui, je suis certaine que j’aurais pu avoir le même emploi avec la même rémunération si j’avais fait une formation équivalente en Université. Je suis consciente que ça dépend de l’entreprise dans laquelle on postule, du pays, du cursus choisi (finance, marketing, achats etc…) et de la réputation de l’école (HEC et ESCP sont plus réputés que Toulouse Business School) mais il vaut mieux réfléchir à ce qu’on souhaite vraiment faire avant de se lancer dans une école de commerce car l’investissement n’est pas toujours rentable.

L’ambiance

Tu seras baigné dans une atmosphère compétitive et élitiste

Si tu es du genre à vouloir aider tout le monde et à aimer l’entraide, tu vas certainement être déçu par l’ambiance individualiste au travail. Certes tu devras collaborer avec des étudiants au travers de nombreux travaux de groupe mais quand il s’agira de demander les notes des cours auxquels tu n’as pas pu assister, t’as intérêt à t’être fait de bons potes en amont. Ce qu’il faut savoir c’est qu’en école de commerce on n’est pas jugé en absolu mais en relatif. Tout marche au rang : affectation aux parcours d’excellence, aux universités partenaires, au type de stage etc… Il faut donc constamment être le meilleur possible pour pouvoir atteindre ses ambitions (aller aux Etats-Unis en semestre à l’étranger, pouvoir intégrer le parcours de formation tout en anglais, pouvoir faire une année césure dans l’entreprise de tes rêves etc…) et cette ambiance élitiste peut être difficile à supporter quand on est plutôt du genre à aimer l’entraide et la solidarité.

Il faudra surveiller ta popularité et réputation

En école de commerce, une grande importance est donnée à la popularité et la réputation, un peu comme le cliché du lycée dans les séries américaines (chef des pom-pom girl et quarterback de l’équipe de football américain)… Bon j’avoue j’exagère … mais rien qu’un peu. En bref, il y a de nombreuses associations avec des élections annuelles pour élire le nouveau bureau, et c’est à ce moment là que la notion de réputation et popularité prend toute son ampleur. Etant arrivée en admission parallèle, je n’ai pas pu me présenter à ce type d’associations mais si ça avait été le cas, moi aussi j’aurais dû tout faire pour devenir populaire et être finalement élue par les étudiants de l’école. Du coup, la popularité et la réputation est un pilier des écoles de commerce. Les personnes dans ces assos et notamment au siège de celles-ci sont connus de tous (oui les milliers dont je te parlais tout à l’heure) et leurs petites histoires aussi. Où est le problème me diras-tu? Nul part si  tu n’es pas trop connu et que tu mènes une vie normale par contre le jour où tu fais un truc qui sort du lot, toi aussi tu auras droit à une jolie réputation. Amateurs de Voici et Closer, vous serez servis !

Tu seras incité à adopter la culture beuverie et dévergondage

En général, les Grandes Ecoles de Commerce font la promotion de la culture de la fête et plus généralement des soirées arrosées. Sans rentrer dans les clichés, par exemple dans l’école que j’ai faite, il y a des nombreux « Open-bar », plus couramment appelés OB, où l’entrée, 10 consommations voire même le transport sont inclus pour des sommes défiants toutes concurrences (10€ la plupart du temps, maximum 20€). Et je te parle même pas du weekend d’intégration, 2 à 3 jours de fête digne des Spring Breaks Américains ! Avec autant d’alcool, il est évident que des relations plus ou moins éphémères se construisent rapidement surtout que les noms des soirées sont souvent propices aux rapprochements amicaux voire plus si affinité : « Vous êtes des animaux », « Métiers sexy »  ou encore « A la pêche aux moules » (la métaphore est classe n’est-ce pas ?). Bref, si les soirées arrosées sont pas ton truc, l’ambiance école de commerce certainement pas non plus.

Alors, les Grandes Ecoles de Commerce sont-elles faites pour toi ?

Si je ne t’ai pas effrayé avec mes arguments, tu as passé l’épreuve avec succès. Je suis sûre que tu vas tout simplement t’éclater en école de commerce et que tu vas tirer profit de cette merveilleuse expérience !

Si tu penses que c’est pas pour toi, mais que tu souhaites tout de même t’inscrire pour quelconque raison, il faut juste savoir ce que tu veux, connaitre tes limites et ne pas te laisser influencer par la pression collective. Moi j’ai toujours ressenti du respect même quand je voulais pas suivre le groupe.  Malgré tous les points mentionnés, j’ai passé un très bon moment en Ecole de Commerce et je ne me suis jamais sentie exclue ou reniée même quand j’étais pas trop sur la même longueur d’onde.  Dans tous les cas, fais comme bon te semble et avec le nombre de personnes dans un même parcours, je suis sûre que tu vas trouver des gens comme toi avec qui tu passeras un très bon moment.

Et si tu doutes, tu as besoin de conseils, n’hésites pas à me contacter et je pourrais essayer de t’orienter.

Et toi, as-tu fais une Grande Ecole de Commerce ? Y a t’il des raisons pour lesquelles tu ne recommanderais pas cette formation à certaines personnes ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu aimeras peut-être aussi

5 commentaires

  1. Merci pour ton petit commentaire. Je pense que toute expérience est unique et c’est pas plus mal que ton école ait été plus petite. Quand j’étais en Licence, l’école avait à peine une centaine d’étudiants et c’est beaucoup plus sympa en termes de proximité avec les professeurs et c’est plus facile de se faire des amis.

    Pour les partenariats, c’est vrai que la Toulouse Business School par exemple bénéficie de centaines de partenariats dont certains relativement prestigieux. Cependant, il me semble que les universités et surtout les IAE ont de nombreux partenariats également, je ne pense pas que ce soit réservé aux écoles de commerce mais j’avoue que je m’y connais pas plus que ça de ce côté là.

    Enfin, pour ce qui est des réglages de comms merci beaucoup de me faire part de tes retours. D’autres personnes ont pu en laisser sans s’inscrire, je crois que tu as dû une fois utiliser twitter et cette option s’est enregistrée par défaut. Normalement si tu cliques sur « Déconnexion » tu peux choisir de te connecter avec ton compte WordPress, Facebook, Twitter, Google + ou juste laisser un commentaire sans t’enregistrer. Avec les autres options tu peux être avertie des nouveaux commentaires par email du coup (je sais pas pourquoi avec Twitter c’est pas possible) J’espère que ça t’aidera et que j’aurais droit à de nouveaux commentaires de ta part sans que ce soit trop compliqué pour toi 🙂

      1. Désolée ma belle j’utilise wordpress.com, y’a pas beaucoup d’options de customisation par rapport à wordpress.org. J’ai essayé de chercher ce paramètre mais j’ai pas trouvé :/

        En espérant te lire très vite sur ton blog ou au travers de tes gentils commentaires 🙂

  2. Personnellement j’ai fait une petit école de commerce. Je suis d’accord avec toi sur pas mal de points comme la spécialisation via les stages et le ROI (tu comprendras ;)). Aprés pour ce qui est des grandes promotions et de la réputation, je n’avais pas ce « problème ». Je pense que ce qui fait la force de ces écoles par rapport aux universités c’est les partenariats qu’ils peuvent avoir pour étudier à l’étranger. Les voyages, c’est vraiment ce que j’ai préféré pendant les études !

    ps : Je ne sais pas si tu peux changer la façon dont les commentaires sont paramétrés mais je suis obligée de me connecter avec mon twitter pour y accéder. Ca prend du temps et je ne peux pas être prévenue par email quand tu auras répondu… Du coup ça décourage un peu… Enfin c’est juste un conseil un peu égoiste, j’adore les sujets que tu abordes sur ton blog sinon 😉

Commentaire ? Avis ? Opinion ? Réflexion ? Exprime-toi ici !