Mes conseils pour décrocher un petit boulot ou job d’été

Comme annoncé dans mon article « Série petits boulots et job d’été : Introduction » j’ai prévu de publier une série d’articles sur le sujet. Dans ce premier article de la série, je souhaite commencer par te donner des pistes pour trouver un petit boulot ou job d’été.

decrocher job ete

En effet, depuis que j’ai 18 ans et jusqu’à ce que je décroche un CDI, j’ai constamment cherché à travailler l’été et à faire des missions courtes sur l’année pour me faire un peu d’argent de poche. Par conséquent, j’ai eu l’occasion de faire de nombreux petits jobs et je souhaite te donner des conseils pour trouver le job d’été ou petit boulot que tu recherches.

Commencer ses recherches au premier trimestre

Les petits boulots et jobs d’été répondent pour la plupart à une demande de main d’oeuvre saisonnière. D’un côté, il faut remplacer les travailleurs qui partent en vacances et de l’autre, il faut répondre aux besoins en personnel pour accueillir les vacanciers. Ces besoins étant récurrents d’années en années, beaucoup de recruteurs n’hésitent pas à profiter d’une période « stable » comme Fevrier – Avril pour chercher des candidats. Il est ainsi important de postuler avant le printemps pour que le recruteur ait ton CV en main au moment où il commence sa recherche de personnel saisonnier. Dans le pire des cas, si ton CV arrive trop tôt, il sera certainement mis de côté pour plus tard et considéré quand des postes s’ouvriront.

Diversifier ses sources de recherche

La concurrence est très développée dans le marché des jobs d’été puisque ceux sont souvent des emplois non-qualifiés. Ainsi, les étudiants qui cherchent à se faire un peu d’argent se retrouvent en compétition avec des chercheurs d’emploi, qui eux, recherchent à l’année des offres qui pourraient leur permettre d’arrondir leurs fins de mois.

Pour palier à cette concurrence, la recherche d’un job d’été doit se faire au travers de diverses sources. Voici une liste des sources qui d’après moi s’avèrent efficaces :

Les Sites internets

De nombreux sites spécialisés publient des offres d’emplois saisonniers par région et par type. Les sites ont certainement changés aujourd’hui mais à l’époque, j’étais très friande des sites comme job étudiant ou l’étudiant.

Le réseau

Comme toujours, le réseau est l’un des canaux qui marchent le mieux pour trouver un emploi. L’avantage pour les jobs saisonniers est que la personne qui te recommande ne prend pas un gros risque puisque c’est pour une durée courte et pour un job non qualifié. N’hésite donc pas à envoyer ton CV à tes parents, tes oncles et tantes, cousins, grands-parents, voisins, amis etc… Peut-être qu’ils travaillent ou connaissent quelqu’un qui propose des jobs d’été dans leur entourage. On sous-estime souvent nos contacts mais pourtant on connait très souvent des personnes qui travaillent dans une boutique, un supermarché, une banque, une structure hôtelière, un restaurant ou une administration. Tous ses secteurs emploient des saisonniers !

Le démarchage

Le démarchage est une technique efficace qui a fonctionné avec plusieurs de mes connaissances. Le principe est simple : tu imprimes ton CV et ta lettre de motivation en plusieurs exemplaires, tu choisis ta cible : restaurateurs, boutiques etc… et tu te présentes physiquement dans leur structure pour leur donner ta candidature en main propre. L’avantage de cette technique est que les potentiels recruteurs peuvent se faire une idée rapide de ta personnalité et de ton profil Elle permet de démontrer une réelle motivation, un sérieux et un surtout un bon sens du relationnel. Elle est très appréciée des commerçants et professionnels du tourisme.

La mairie et les structures locales

La mairie peut parfois aider à trouver des offres saisonnières. D’un côté il y a les offres proposées par la mairie elle même (dans ma ville les postes étaient variés : nettoyeur des plages, gardien, accueil, maîtres nageurs etc…). Je dois avouer que je n’ai jamais eu de succès de ce côté là puisque ceux sont souvent les jeunes ayant des contacts à la mairie qui sont sélectionnés (voir section sur le réseau au dessus) mais beaucoup de mes proches ont eux été embauchés !

De l’autre, il y a aussi des offres publiées dans les structures municipales qui peuvent être intéressantes. Dans mon cas, je me rendais souvent au BIJ (Bureau Information Jeunesse) de ma ville et plusieurs offres d’emploi de professionnels et de particuliers y étaient publiées (celles-ci n’ont rien à voir avec la municipalité). Elles sont souvent exclusivement publiées dans ces structures donc il peut être intéressant de s’y déplacer !

La candidature spontanée

Non la candidature spontanée n’est pas morte ! Elle permet encore de trouver un emploi saisonnier notamment dans les boites et entreprises auxquelles personne ne pense ou celles qui sont difficilement accessibles en démarchage. L’email est un bon moyen à condition d’avoir la bonne adresse mais le courrier peut encore fonctionner dans certains cas. Alors sélectionne les entreprises auxquelles tu veux postuler et envoie-leur ton CV et ta lettre de motivation !

D’autres canaux à considérer :

Il y a de nombreux autres moyens pour décrocher un job d’été, peut-être un peu moins efficaces que ceux cités précédemment mais à essayer tout de même :

Participer aux forums emploi consacrés aux jobs d’été, s’inscrire aux bases de données d’agences d’intérim et de recrutement (hôtesse, animateur des ventes etc…), répondre aux petites annonces des journaux locaux, consulter les panneaux d’affichages dans les écoles, etc…

Être disponible et flexible

Pour mettre un maximum de chances de ton côté, il vaut mieux te montrer très disponible au sujet des dates. La personne avec peu de contraintes aura sans aucun doute, plus de chance d’être sélectionnée.  Mieux vaut d’abord trouver un job et organiser ou négocier tes vacances par la suite, que de mentionner à un potentiel employeur que tu as déjà réservé 1 semaine de vacances à la période du 14 juillet ou du 15 août !

Ne pas faire la fine bouche

Enfin et surtout, quand tu recherches un job, sois au maximum ouvert aux opportunités. Certes, il est mieux de trouver un job qui s’inscrit dans ton projet professionnel mais soyons honnêtes, ce n’est pas facile à trouver ! Alors postule à plusieurs types de job, et si tu as le choix entre plusieurs offres, tant mieux. De même, tâche d’être flexible sur tes conditions, il ne faut pas hésiter à accepter des contrats avec peu d’heures, de quelques journées voire même le travail de nuit. Sors de ta zone de confort ! L’essentiel est de découvrir le monde professionnel et de te faire de l’expérience. N’hésite donc pas à postuler à des offres de livreur de pizza, vendeur en magasin, serveur, employé de fast-food et ce quel que soit ton profil… dans tous les cas tu apprendras quelque chose : sur le monde professionnel, sur la vie ou sur toi !


 

Trouver un job d’été peut s’avérer être un travail laborieux si on n’a pas les bonnes méthodes de recherche, les bons contacts ou la bonne attitude. Il ne faut pas hésiter à s’y prendre à l’avance, varier ses sources de recherches, se montrer disponible et flexible. Décrocher un job d’été ou un petit boulot dépend de beaucoup de facteurs et ne peut que rarement être garanti (à moins que tu aies un piston qui marche à tous les coups). Dans tous les cas, même si tu n’as pas forcément des besoins financiers, je te recommande de te trouver un job d’été pour découvrir la réalité du terrain et développer tes compétences professionnelles !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu aimeras peut-être aussi

Commentaire ? Avis ? Opinion ? Réflexion ? Exprime-toi ici !