J’ai testé : être femme de ménage

Bienvenue sur un nouvel article de la série petits boulots et job d’été. Aujourd’hui, je vais te parler du métier de femme de ménage, une profession que beaucoup de personnes pratiquent à l’année mais qui peut se trouver assez facilement en été notamment dans le secteur du tourisme. Pour ma part, j’ai été femme de ménage dans une structure hôtelière tous les samedis d’été pendant une année. Je vais donc focaliser cet article sur le métier de femme de chambre mais tu peux aussi faire ce métier chez un particulier, dans une entreprise ou dans n’importe quelle structure publique ou privée.

Femme-de-menage

Qu’est ce que le métier de femme de ménage ?

En hôtel, la femme de ménage est appelée femme de chambre. Son métier consiste à ranger, nettoyer, et préparer la chambre avant l’arrivée de nouveaux clients. Ce travail est relativement systématique pour être efficace. Les tâches principales incluent réorganiser les lieux, faire la poussière et les vitres, passer l’aspirateur, passer la serpillière, changer les draps et serviettes, nettoyer intensivement la salle de bain voire la kitchenette quand il s’agit d’un studio. Cette liste n’est pas exhaustive et les processus dépendent de la structure dans laquelle tu travailles. Pour avoir plus de détails sur ce métier, tu peux consulter la fiche métier sur le site de l’Onisep.

Comment j’ai été amenée à être femme de ménage ?

Je connaissais une personne qui était directrice dans un complexe hôtelier de ma région, et comme chaque été, elle recherchait des personnes pour effectuer des ménages les samedis : jours des départs et arrivées des clients. J’ai donc envoyé ma candidature et ai rejoint les équipes à l’année, tous les samedis en renfort durant la saison estivale.

Ce que j’ai aimé

  • Avoir un rôle primordial : les femmes de chambre ont un rôle clé dans la réputation de n’importe quelle structure hôtelière, je me suis sentie utile et heureuse de savoir que je contribuais directement à la satisfaction du client
  • L’esprit d’équipe : Dans la structure dans laquelle je travaillais, nous étions en équipe de 2 voire 4 pour les grands appartements. J’ai beaucoup aimé cet esprit d’entraide à l’opposé de la compétition.
  • Ne pas voir le temps passer : Le métier de femme de ménage est intensif. Il faut préparer la chambre rapidement pour que les clients qui arrivent puissent s’installer rapidement dans leur chambre / appartelent. On n’a ni le temps de regarder l’heure, ni de s’ennuyer.
  • Être autonome : bien que les gouvernantes contrôlent le travail fini, le métier de femme de ménage en hôtel se fait en toute autonomie, à l’abri des regards des clients et des responsables. On est responsabilisé dès le début et on sent qu’on travaille dans un climat de confiance.

Ce que j’ai moins aimé

  • L’épuisement : Être femme de ménage est un métier difficile sur le plan physique, il demande de la force, de la rapidité et de l’application. C’est donc un métier qui fatigue beaucoup.
  • Les douleurs physiques : En plus de la fatigue, ce métier donne beaucoup de maux physiques dont le principal : les maux de dos. Que ce soit pendant ou après les missions, les maux de dos persistent plusieurs jours et peuvent vraiment abîmer le corps à la longue.
  • La rémunération : comme beaucoup de petits boulots et jobs d’été, les femmes de ménage sont très souvent payées au SMIC. Cependant, je trouve que cette rémunération est faible par rapport à l’épuisement et les douleurs physiques que le métier procurent surtout si c’est un travail à l’année.

Pour qui ?

D’après moi, le métier de femme de ménage est fait pour les personnes vaillantes, ayant de la force physique, et qui peuvent travailler rapidement sous pression.

Cette profession n’est, selon moi, pas faite pour les personnes attirées par les professions intellectuelles, qui n’ont pas le goût du travail manuel et qui manquent de dynamisme.

Comment décrocher ce job ?

Pour décrocher un job d’été de femme de ménage, le mieux est d’envoyer directement ton CV aux structures hôtelières de ta région. Tu peux aussi t’inscrire dans des agences d’intérim de ta région et tu peux bien évidemment trouver des offres sur internet ou dans des salons emploi dédiés aux jobs d’été ou à l’hôtellerie / restauration.

Si tu souhaites effectuer ce job à l’année, tu trouveras facilement des offres chez des entreprises d’hôtelières comme sur le site d’accorjobs par exemple.

Conclusion…Ce que je retiens de mon expérience de femme de ménage

Le métier de femme de ménage est un métier que je valorise beaucoup. Il est difficile à effectuer sur le plan physique et j’ai beaucoup de respect pour les personnes qui font ce type de missions que ce soit de manière ponctuelle ou à l’année. Cette expérience m’a appris à être tolérante envers la propreté des lieux et compatissante avec les personnes qui ont un travail physique. Sans femme de ménage, nous vivrions dans des lieux peu agréables voire insalubres.

Aujourd’hui, il est d’ailleurs de plus en plus courant de faire appel à une femme de ménage pour des besoins personnels (nettoyage et rangement de la maison). Je trouve que c’est une bonne chose car il crée de l’emploi au niveau local et facilite beaucoup la vie des personnes qui ont un travail à côté. L’essentiel est d’établir un climat de respect et de confiance entre les deux personnes.

Et toi, connais-tu le métier de femme de ménage ? L’as-tu déjà effectué ? Quelle a été ton expérience ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu aimeras peut-être aussi

2 commentaires

  1. Le côté gratifiant d’oeuvrer pour la satisfaction client mais le côté peu stimulant intellectuellement de la tâche sont deux aspects que je pouvais imaginer même en n’ayant jamais fait ce job, mais je n’avais pas du tout pensé aux maux de dos de cette intensité… Je sais que je me sens toujours mal dans les hôtels dès que c’est un peu sale ou poussiéreux, mais je n’ai pas toujours en tête ce que cela coûte en efforts à la personne chargée du ménage quand c’est impeccable… une question : est ce qu’il arrive de recevoir des pourboires ? Perso je n’en laisse qu’en vacances ( en Thaïlande par ex j’ai lu qu’ il est d’usage de laisser l’équivalent d’un euro chaque jour sur l’oreiller ) mais ce serait peut être un geste bienvenu en Europe aussi.

    1. Oui les petits boulots aident à se rendre compte de l’envers du décor ! Pour les pourboires en France moi je n’en ai jamais entendu parler. Après moi je m’occupais des nettoyages entre deux clients et non pas à la semaine. Peut-être que certains le font dans les grands hôtels et palaces mais ça me dit rien du tout même si je travaillais pour une résidence hôtelière 4 étoiles !

Commentaire ? Avis ? Opinion ? Réflexion ? Exprime-toi ici !