5 attitudes pour réussir un entretien d’embauche

reussir entretien embauche

En ce début d’année 2016, beaucoup d’entreprises considèrent de nouveaux recrutements et ouvrent des opportunités pour un emploi ou un stage. C’est l’occasion pour ceux qui sont à la recherche d’une activité professionnelle de postuler et de décrocher voire réussir un entretien dans une super boîte. Mais comment faire la différence en entretien quand on est face à une horde de candidats aux CVs attractifs ? Outre le profil et les compétences du candidat, certains facteurs aident à te faire passer au stade supérieur.

De part mon expérience personnelle en entretien d’embauche mais aussi en m’appuyant sur les recrutements auxquels j’ai été amenée à participer dans ma vie professionnelle, j’ai identifié 5 attitudes qui t’aideront à décrocher l’emploi ou stage que tu souhaites.

Partir avec l’idée que tu vas réussir ton entretien

Première attitude à adopter lorsque tu as un entretien d’embauche est d’y aller en pensant que cet entretien sera une réussite et que tu vas tout déchirer. Pour se faire, inspire-toi du concept « Fake it until you make it » : un stratagème qui consiste à te forcer à paraître d’une certaine manière pendant un certain temps pour en fait agir de la manière souhaitée. C’est de l’auto-manipulation en fait. Je te conseille vivement de regarder la vidéo de Amy Cuddy pour Ted talk : Your Body Language Shapes Who You Are à ce sujet, pour comprendre comment et pourquoi cette technique marche. Mais pour résumer, si tu te convaincs que tu vas réussir l’entretien,  tu seras à l’aise, confiant de tes compétences et ça aura un impact positif sur ton langage corporel et tes réponses. Une longueur d’avance par rapport aux autres candidats donc !

T’exprimer avec honnêteté et sincérité

Aujourd’hui, le marché de l’emploi est relativement difficile. On dit souvent qu’il faut « se battre » pour décrocher un emploi. Ça amène donc beaucoup de candidats à grossir certains aspects de leurs CVs pour être acceptés en entretien et obtenir un emploi. Autant te dire que je ne conseille pas du tout cette approche car tôt ou tard, tu seras démasqué. Par exemple, nous recherchions une stagiaire et une candidate qualifiait son niveau d’avancé dans de nombreux domaines : anglais, Excel, Photoshop etc… bref tout ce qui correspondait parfaitement au profil recherché … Premier test : test d’anglais ; elle a obtenu 4/10. Autant dire qu’on l’a même pas interviewé.  Si tu n’as pas un niveau avancé dans un domaine je recommande de répondre de manière honnête mais positive. Par exemple, si on te demande ton niveau d’Excel, et  que tu n’es pas un crac de l’outil, tu peux répondre  « Je sais faire des formules basiques (=si par exemple) et des tableaux croisés dynamiques. Si vous avez des besoins en particulier, je serais heureux de développer mes connaissances. Il y a de nombreux tutoriels en ligne. »

Avoir une attitude ouverte et positive

Comme abordé dans le premier point, une bonne attitude pendant l’entretien est primordiale pour réussir. Pour faire bonne impression, tu peux miser sur plusieurs aspects. Le sourire tout d’abord qui peut-être arboré au moment des présentations et lorsque l’interlocuteur s’adresse à toi. Egalement le vocabulaire utilisé doit tâcher d’être positif et affirmatif. Si on te demande par exemple si tu serais disponible pour travailler les weekends au cas où il y aurait une urgence, tu peux répondre « Oui tout à fait, si c’est occasionnel, je m’adapterai. » au lieu de « Oui mais seulement si c’est ponctuel ! » Dans ce cas, le message est le même mais tu donnes une image plus ouverte à ton interlocuteur, donc une personne avec qui il est plus agréable de travailler. Enfin, le ton peut avoir une influence. Préfère donc un ton posé et serein pour donner l’image d’une personne qui ne se laisse pas envahir par son stress.

Associer ton discours aux valeurs de l’entreprise

Une chose que peu de personnes considèrent sont les valeurs de l’entreprise voire du département dans lequel tu postules. Alors oui ça peu te sembler être du marketing  mais pourtant, les recruteurs penseront que tu es le bon candidat si tu corresponds aux valeurs de la boîte. Je te conseille donc de te renseigner sur l’entreprise et d’identifier ses valeurs. Parfois elles sont clairement citées, d’autres fois il va falloir les deviner au travers des pages « corporate » du site. Une fois trouvées, choisis des arguments qui montrent que tu corresponds à ses valeurs et place-les pendant l’entretien. Par exemple, tu peux le mentionner dans la question « Pourquoi vous et pas un autre ? » qui est un peu une question classique des entretiens. Un exemple de réponse « Je pense correspondre au profil recherché mais aussi aux valeurs de votre entreprise. L’excellence est par exemple très important pour moi, je m’attache à donner le meilleur de moi-même dans toutes les missions qui me sont confiées. De même, je tâche constamment de me challenger pour trouver des solutions et procédés plus rapides et plus efficaces, ce qui fait que l’innovation est important pour moi ».

Poser une ou deux questions avant la fin (si possible pas sur le salaire)

Casser la dynamique interviewer-interviewé en posant toi-même des questions peut t’aider à te différencier des autres candidats. En effet, si tes questions sont pertinentes, elles montrent que tu es une personne proactive, curieuse, qui écoute et qui s’intéresse. Souvent, le recruteur donne aux candidats l’occasion de poser des questions à la fin de l’entretien. Profites de ce moment pour réagir ! Quelques questions que j’aime poser à un entretien « Pouvez-vous m’en dire plus sur l’équipe actuelle et ses membres ? »« Quelles sont les différentes étapes du processus de recrutement ? », « Quand puis-je espérer une réponse de votre part au sujet de cet entretien ?« . Ces questions montrent que tu te projettes et que tu es toujours intéressé. Je ne recommande pas de poser des questions sur le salaire à ce moment là à moins que tu aies besoin de le savoir tout de suite (décision importante à prendre par exemple). Si tu veux en savoir plus sur le salaire, tu peux te renseigner lorsqu’on t’interroge sur tes prétentions salariales ou lorsque tu as été sélectionnée pour une autre étape. Je pense qu’il vaut mieux parler de « conditions » plutôt que de « salaire » car c’est un concept plus large et général.


 

Et voilà, cet article est terminé. J’espère qu’il t’a été ou te sera utile ! Je sais bien que chercher un travail peut être compliqué alors quand on est accepté à un entretien, on a envie de mettre toutes les chances de son côté. Ses attitudes ne peuvent évidemment pas de garantir un poste car les compétences et le profil sont les premiers critères de sélection d’un candidat mais à compétences égales, c’est presque toujours l’attitude qui fait la différence ! J’espère donc que grâce à ces conseils tu obtiendras le job ou le stage que tu souhaites. En tout cas, ces attitudes m’ont toujours avantagées !

Et toi, quelles attitudes adoptes-tu en entretien pour mettre toutes les chances de ton côté ?

 

Tu aimeras peut-être aussi

4 commentaires

  1. Coucou ! Merci pour cet article intéressant, que j’approuve vraiment. Partir en se disant qu’on va réussir, et être sûr de soi dans son attitude verbale et non verbale face au recruteur, ça m’a réussi ces derniers temps 🙂

    1. Contente que tu approuves, je pense que c’est du bon sens mais dans le stress de l’entretien, on sait pas forcément où focaliser son attention. Faire la différence avec l’attitude est pour moi clé ! A nous les beaux sourires et la confiance donc 🙂

Commentaire ? Avis ? Opinion ? Réflexion ? Exprime-toi ici !